David Hume Kennerly

Mia Farrow m’a ouvert une piste vers ce photoreporteur qui a couvert pendant la seconde moitié du 20ème siècle tout ce qu’on peut trouver maintenant dans les livres d’histoire des États-Unis. Pour quelqu’un qui a été enfant dans les années soixante, certains personnages sont curieusement familiers. Leurs visages étaient souvent en couverture des magazines posés sur la table basse du salon, à côté des bouteilles d’alcool et des paquets de cigarettes. Ils sont restés gravés dans un coins de la mémoire comme s’il s’était agi de proches (l’oncle Castro et tata Jackie occupaient des places de premier plan dans cette famille élargie).

Toujours en activité, le photographe a couvert la dernière campagne présidentielle.

On peut voir les cliché, légèrement effrayants, ici.

 

 

Cet article, publié dans photographie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour David Hume Kennerly

  1. Anonyme dit :

    Pas un cliché de Poutine, icône gay, paraît-il, sur son tricycle ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s