Lire Manchette tandis que la pluie tombe sur le jardin

Printemps pourri en Bretagne. On se plonge dans le Quarto, on cherche sur Internet des documents sur l’écrivain. On découvre ou redécouvre des choses passionnantes, comme l’archive ci-dessus où Manchette explique sa démarche plus clairement que ses commentateurs. Bien qu’ayant renoncé à devenir « un malheureux écrivain d’art » et ayant opté pour la plus lucrative Série Noire, l’auteur de polar, dit Manchette, s’octroie le droit (et le plaisir) de glisser dans ses récits, à l’insu de tous, ce que Manchette appelle joliment « de l’écriture ». Une page de Ô dingos, ô châteaux ! :

Cet article, publié dans livres, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s