L’art de la reprise

Chanson entendue sur les enregistrements de la Thunder Review. La « mère Baez » – comme dit Manchette dans une scène de carnage au Monoprix*- l’avait chantée devant les hippies en pleine nuit. Une chanson « pour tous les travailleurs », dit Joan, en français, avant de la chanter (c’est ce qui m’a fait dresser l’oreille). Une petite recherche m’a appris qu’il s’agissait d’une chanson folk écrite en hommage à Joe Hill, syndicaliste tué à l’issue d’un procès douteux et dont la mort souleva une vague de protestation. Selon Wiki, « Bob Dylan a dit que l’histoire de Hill était l’un des motifs qui l’ont poussé à écrire des chansons. » On sait ce que valent les confessions autobiographiques de ce chanteur mythomane qui a passé son temps à construire sa propre légende (dans le docu, il appelle ça « se créer soi-même »).

*Dans Ô dingos, ô châteaux ! 

Cet article, publié dans songs, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’art de la reprise

  1. Jacques d. dit :

    on l’oublie toujours… Phil !

  2. Jacques d. dit :

    Variations sur le même thème ? D’ailleurs Joe, il est même plus là pour s’en plaindre !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s