Vu

Made in USA de Jean-Luc Godard (1966).

Il y a Anna Karina dans presque tous les plans, un peu de Jean-Pierre Leaud, une apparition de Marianne Faithfull, de belles images en cinémascope, des enseignes lumineuses comme dans Alphaville, des bruits d’avions qui couvrent les dialogues, une intrigue policière déconstruite et du rouge comme dans Pierrot le Fou. Et au moins une idée par plan, selon la règle en vigueur dans le cinéma godardien de ces années-là. Pourtant, il s’agit d’un film à demi raté, une esquisse, un brouillon bourré d’idées rarement menées à bien. Les tentatives de mixage de DJ Godard (pop art et marxisme, poésie et politique) ne passent pas. Cependant, même inabouti, le film est agréable à regarder grâce à la composition des plans, aux cadrages, au travail  sur la couleur. Un beau gâchis en somme.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Vu

  1. Jacques d. dit :

    Et le phrasé de Laszlo Szabo…

  2. Jean TIENHAIN dit :

    Godard, un mec qui aura vécu une époque formidable mais qui n’a pas su en profiter… quel gâchis ce mec…

  3. Jean TIENHAIN dit :

    C’est voulu…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s