Lovely Rita

Je me demandais ce que devenait Rita Gombrowicz, l’élégante jeune épouse de l’écrivain exilé qui accompagna ses dernières années à Vence. J’ai pensé à elle lorsque je lisais Kronos, qu’elle avait abondamment annoté. C’est aujourd’hui une veuve élégante qui se consacre à la diffusion de l’œuvre de son génial (mais souvent impossible) époux. Philippe Lançon nous donne de ses nouvelles dans Libération à l’occasion de la publication de La Patience du papier, recueil d’articles et d’entretiens.

« La plupart ont été publiés, chez Christian Bourgois, dans Varia I et Varia II, mais ce sont des livres aujourd’hui difficiles à trouver : est inédit ce qui a disparu ou qu’on a oublié. Gombrowicz est traduit en 38 langues. Rita y travaille depuis un demi-siècle, avec la ferme certitude qu’«une œuvre, si on ne s’en occupe pas, elle meurt». A 84 ans, elle dit préparer la suite et continue «de tout relire sans arrêt». Elle ne s’en lasse jamais, ses textes «restent un mystère pour moi», et, comme on sait, le mystère est presque toujours un signe d’amour.

Être veuve de grand écrivain à 34 ans, ce n’est pas forcément drôle, écrit Lançon, mais Rita Gombrowicz a quelque chose de vital et de bien campé. D’ailleurs, «pour moi, le mot veuve ne signifie rien. Je suis héritière et je m’occupe de la transmission». Elle ne s’est pas remariée, n’a pas eu d’enfants, «les pauvres, le fantôme de Witold les aurait rendus fous !»

Un beau portrait à lire en entier ici.

Cet article, publié dans livres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Lovely Rita

  1. Zorglub dit :

    en parlant de Gombrowicz, j’ai lu il y a longtemps « Ferdydurke », je me suis emmerdé ferme ! qu’est-ce que tu me conseillerais?…. pour ne pas rester sur cet echec !
    sinon si mon ‘tag’ t’intéresse tu peux le faire aussi !!! c’est sympa à faire…
    http://thebinarycoffee.blogspot.com/2019/04/portrait-de-lecteur-de-a-z.html

    J’aime

    • journaldejane dit :

      « Ferdy » est un peu trop cérébral, d’après mes souvenirs. Lu récemment, sans ennui aucun, La Pornographie (qui, comme son titre ne l’indique pas, ne comporte aucune scène de sexe explicite).
      Cosmos m’avait fait forte impression (je compte le relire). Sinon, comme beaucoup de lecteurs, j’ai lu avec un grand intérêt le Journal Tome 2 (le tome 1 est dans la pile en attente à côté). Comme pour tous les écrivains à forte personnalité, ça passe ou ça casse. On est séduit ou pas par cet aristocrate polonais exilé en Argentine puis en France et doutant rarement de son génie.
      J’ai lu votre A à Z avec plaisir. Pourquoi pas ?

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s