Revue de presse

Le Syndicat national des journalistes (SNJ) et Reporters sans frontières (RSF) ont dénoncé dimanche des atteintes à la liberté d’informer après des incidents entre forces de l’ordre et journalistes samedi lors de l’acte 23 des « gilets jaunes ». « Il y a eu plusieurs interpellations de journalistes et d’autres incidents », a déclaré à l’AFP Vincent Lanier, premier secrétaire national du SNJ, en référence notamment à l’interpellation de deux reporters indépendants à Paris, Gaspard Glanz et Alexis Kraland. « On commence à se poser des questions: est-ce qu’il n’y a pas une volonté déterminée d’intimider notamment les photographes sur le terrain ? On a l’impression que certains sont ciblés », a dénoncé Vincent Lanier du SNJ. (La Croix)

Samedi 20 avril 2019, le journaliste Gaspard Glanz a été interpellé par la police sur la place de la République, à Paris, alors qu’il couvrait la manifestation des gilets jaunes. Contacté par CheckNews, le parquet de Paris indiquait que le journaliste indépendant a été placé en garde à vue selon les motifs de «participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations», ainsi que pour «outrage sur personnes dépositaires de l’autorité publique». L’outrage, selon toute vraisemblance, est motivé par un doigt d’honneur adressé par le journaliste à un policier. (Libération)

Le journaliste Gaspard Glanz est-il à l’origine de l’affaire Benalla ?

Le journaliste Gaspard Glanz, interpellé samedi à Paris pour outrage, n’est pas l’élément déclencheur de l’affaire, mais a participé activement à la médiatisation des révélations du Monde en retrouvant des images compromettantes pour Alexandre Benalla. (Libération)

 

Cet article, publié dans actualités, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Revue de presse

  1. journaldejane dit :

    Si les casques et brassards « presse » étaient encore un rempart il y a encore quelques années, cela ne semble plus être le cas aujourd’hui. Pire, ces signes « distinctifs » se retourneraient même contre la profession. « Les violences touchent tout le monde, aussi bien les pigistes, les photoreporters que les « stars » comme Hugo Clément, de Konbini (atteint à l’arcade sourcilière), poursuit David Dufresne. Du matériel – appareils photo, caméras – a aussi été détruit par des tirs de LBD. » Arrêté par quatre policiers alors qu’il filmait, un journaliste s’est vu saisir la carte mémoire de sa caméra, que l’un d’eux a brisé devant lui. Le 13 avril, à Toulouse, le photoreporter Maxime Reynié s’est vu confisquer son masque de protection et son casque par la police. Comme bien d’autres avant lui. « A partir du moment où on enlève ses outils de travail à un journaliste, il ne peut plus rendre compte de la situation. C’est une véritable atteinte à la liberté d’information » tempête David Dufresne. (Télérama)

  2. Jacques d. dit :

    bon, ça ne change rien à l’affaire de liberté (ou non) de la presse… si ce n’est, ici, fournir un « tube » aux Yellow Jackets…

    • journaldejane dit :

      On dirait un générique pour une série 🙂 Sinon, le problème qui est posé dorénavant n’est plus tellement celui des Yellow Jackets. Il s’agit ni plus ni moins de la défense des libertés.

      • Jacques d. dit :

        Disons que les Y.J. sont devenus une sorte de toile de fond peinte (en jaune et noir ?) comme sur les scènes de théâtre des siècles oubliés où, de jardin à cour et retour, passent, repassent et trépassent les acteurs du jour.

  3. Joseph DeStale dit :

    Le gaspard, il est fringué comme un blackblock. Ah zut ! c’est un journaliste, j’vais pas compris…

  4. journaldejane dit :

    EPILOGUE
    Quarante-huit heures de garde à vue et une nouvelle convocation pour le reporter spécialisé dans la couverture des mouvements sociaux. Gaspard Glanz, arrêté à Paris samedi dernier lors du 23e acte des gilets jaunes, comparaîtra en octobre devant les juges. Le journaliste indépendant sera jugé pour « outrage à agent dépositaire de l’autorité publique ». Dans l’attente du procès, le fondateur de l’agence de presse Taranis News ne pourra plus se rendre à Paris les samedis et le 1er Mai. Une obligation assimilable à une interdiction professionnelle qu’il n’entend pas respecter : « Avec ou sans autorisation, j’y serai, quelles qu’en soient les conséquences, parce que je suis journaliste en France, dans un pays de liberté », a-t-il déclaré à sa sortie de garde à vue. (Politis)

  5. Anonyme dit :

    C’est bien mon garçon. Tu as du soutien. Au moins celui de ceux attachés corps et âme au respect des grands principes de la République d’un pays de liberté. Pas vrai ?

    • journaldejane dit :

      EPILOGUE 2

      « Dix-neuf sociétés de rédacteurs et journalistes apportent leur soutien à Gaspard Glanz »
      Les journalistes, qui ne font que leur métier, ne peuvent pas tolérer de se voir régulièrement pris pour cible par les forces de l’ordre : depuis le début du mouvement, 79 journalistes ont été victimes de violences policières, selon le décompte du journaliste David Dufresne, et la nouvelle loi «anticasseurs» renforce encore l’arbitraire et met un peu plus en danger la liberté de la presse.

      Les SDJ et SDR déplorent également le silence assourdissant du ministre de la Culture et de la Communication, pourtant censé soutenir la liberté et l’indépendance de la presse.

      Signataires : les sociétés des journalistes et des rédacteurs de BFM-TV, Les Echos, L’Express, Le Figaro, France 2, France 3 National, Franceinfo.fr, France Inter, Le JDD, Libération, Mediapart, Le Monde, L’Obs, Paris Match, Le Parisien-Aujourd’hui en France, Premières Lignes, RFI, RMC, TV5 Monde.
      (Libération)

  6. Anonyme dit :

    Rien que pour la chemise, sans poudre ni amorce

  7. Anonyme dit :

    Iggy Pop et Tom Waits dans le rôle de zombies
    si oüi fm le dit, il faut le croire ou s’en défier, c’est selon et pas autrement, comme pour les fils de gradés et les appariteurs dans les manifs ; la bise

  8. Anonyme dit :

    Mais où sont les idiots utiles de la macronie ? Chez les Signataires ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s