En train de regarder

Je vais arrêter de faire semblant de voir les films en entier comme dans une séance de cinéma alors que je les regarde sur mon ordinateur par tranches de vingt/trente minutes, un peu comme les épisodes d’une série. C’est la manière qui me convient. On a le temps de repenser à ce qu’on a vu, d’attendre la suite. Les films médiocres ne passent pas le test. Donc, en ce moment, je regarde White bird de Gregg Araki (2014). Je ne me souviens plus pourquoi j’ai eu envie de le voir, mais c’est une excellente surprise. Le film raconte la disparition inexpliquée d’une mère de famille vue par sa fille. Eva green y est une desperate housewife convaincante, débordante de frustration sexuelle et d’agressivité rentrée. Les flashbacks grinçants sur les crises de la mère sont contrebalancés par le monde de l’adolescente, présenté avec bienveillance. J’en suis au moment où l’hypothèse d’un crime refait surface deux ans après la disparition.

Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s