Revue de presse

« Les inégalités sont plus fortes que jamais », souligne le spécialiste en économie financière. En 2017, les PDG du CAC 40 ont gagné en moyenne 257 fois le smic sur l’année ! Autre chiffre parlant, il faudrait en moyenne quatre-vingt-quinze ans à un employé pour empocher le salaire annuel de son patron. Mais les vrais gagnants sont les actionnaires. En hausse de 44% entre 2010 et 2017, les dividendes ont atteint 57,4 milliards d’euros. Dans le même temps l’investissement (6,1% du chiffre d’affaires) régresse : il a atteint son niveau le plus bas depuis 2007 (7,7%)

Et pourtant, dans le même temps, Attac pointe que les grands groupes paient de moins en mois d’impôts. Ceux-ci déclaraient en 2017 s’être acquittés d’un peu plus de 30 milliards d’euros d’impôt sur les sociétés dans le monde. C’est 6,4 % de moins par rapport à 2010. L’association accuse les entreprises d’abuser de techniques d’évitement fiscal. Le rapport décerne le prix de « champions de l’évasion fiscale » aux entreprises du CAC 40. Elles détiendraient 15% de leurs filiales dans des paradis fiscaux, soit quelque 2.500 sociétés. »  Le Journal du Dimanche

D’une manière générale, la fortune des milliardaires dans le monde a augmenté de 900 milliards de dollars en 2018, soit au rythme de 2,5 milliards par jour, alors que celle de la moitié la plus pauvre de la population de la planète a chuté de 11 %. Le nombre de milliardaires a d’ailleurs doublé depuis la crise financière de 2008, a souligné Oxfam, constatant que « les riches bénéficient non seulement d’une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d’imposition les moins élevés depuis des décennies ». « Si la tendance était inversée, la plupart des gouvernements auraient suffisamment de ressources pour financer les services publics », a souligné l’ONG qui estime que « la richesse est tout particulièrement sous-taxée ». Le Monde

Primo : les inégalités sont hors de contrôle. Les fortunes de milliardaires ont augmenté de 2,5 milliards de dollars par jour en 2018 alors que des dizaines de milliers de personnes meurent chaque jour faute d’accès aux soins. Deuzio : les gouvernements sous-taxent les plus fortunés quand, dans le même temps, les services publics cruciaux, comme la santé ou l’éducation, s’effondrent faute de financement, affectant en premier lieu les femmes et les filles. Tertio : les gouvernements doivent faire en sorte que les plus nantis participent plus activement à la justice fiscale afin de mieux s’attaquer à la réduction de la pauvreté. «Les inégalités entre riches et pauvres sont un choix politique» Libération

 

Cet article, publié dans actualités, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Revue de presse

  1. journaldejane dit :

    En fait, les inégalités n’ont rien de choquant. Elles sont inévitables et c’est bien ainsi.
    https://www.telerama.fr/television/oxfam-sest-trompe,-les-inegalites-sont-un-bienfait-pour-lhumanite,n6102388.php

    • Anonyme dit :

      Courageuse affirmation de votre part devant les idées reçues martelées par Libération, Le Monde, Le Journal du Dimanche et je ne sais quel média à la solde du pouvoir
      La bise

Répondre à journaldejane Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s