Citation

« Je dois préciser que je n’oppose d’aucune façon l’émerveillement à la lucidité. En fait, je crois vraiment que j’ai passé presque tout mon temps à m’émerveiller. J’ai peu écrit là-dessus, voilà tout. Ce sont les nécessités de la lutte contre ce qui, toujours plus pesamment, venait faire obstacle à mes goûts, qui m’auront conduit, malheureusement, à devenir une sorte d’expert dans cette sorte de guerre. Je ne pense même pas être quelqu’un de très rationnel, et d’ailleurs j’ai placé le lecteur attentif au moins sur la piste de cette conclusion, dans Panégyrique : c’est une offense supplémentaire, si l’on mesure par ailleurs quels immenses efforts ont été employés par les « hommes pratiques » de la même époque, pour arriver à ne rien comprendre du plus important. Il fallait seulement savoir aimer. » Guy Debord, Lettre à Annie Le Brun (extrait), 11 mai 1991

Cet article, publié dans citations, Posts, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s