Cadeau

Vous ne connaissez pas ce disque ? C’est normal. Il n’existe pas, mais il aurait pu. C’est le thème de l’excellent blog Albums That Never Were. L’idée est séduisante. Il s’agit d’imaginer ce qui aurait pu se passer si l’histoire s’était déroulée différemment et quels disques seraient sortis de cette uchronie. Ici, on annule purement et simplement le départ pour Nashville où fut enregistré Blonde On Blonde ; on fait comme si Columbia avait dû se contenter des sessions avec The Band et, sans surprise, cela donne un excellent disque , tranchant et nerveux ; le digne successeur de Highway 61 Revisited. Pour l’écouter, c’est ici.

Cet article, publié dans disques, Dylan, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s