De quel côté êtes-vous ?

Difficile d’échapper au flux des informations et à l’ambiance menaçante qui plane jusque sur les plages des vacances. De toute manière, à ce stade, chacun s’est déjà forgé une croyance personnelle au sujet des chances de survie de notre civilisation : que nous soyons optimiste, pessimiste ou indifférent, nous envisageons ce qui arrive (ou n’arrive pas) à partir de nos présupposés et dans l’intention de conforter notre vision. Le cerveau est ainsi fait. Moi, je repars pour un petit tour à ne rien faire.

Cet article, publié dans actualités, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour De quel côté êtes-vous ?

  1. journaldejane dit :

    https://www.nationalgeographic.fr/environnement/le-tourisme-serait-lun-des-vecteurs-principaux-du-rechauffement-climatique
    Je ne bouge pas de chez moi pendant les vacances (il est vrai que j’habite à deux pas de la plage ).

  2. journaldejane dit :

    Pas la peine de s’engueuler au sujet du changement climatique, soit il n’existe pas (selon les climato-sceptiques), soit il est trop tard.
    https://www.letemps.ch/sciences/avons-perdu-combat-contre-changement-climatique

  3. Irene Adler dit :

    too late, j’ai trop contribué…je mange de la viande rouge (un steack par semaine) et je passe des heures sur Internet à la recherche du passé, j’ai le bilan carbone qui déborde, même en achetant pas des conneries censées vous rendre heureux.
    je n’ai jamais voulu ce monde pour mes enfants mais un jour le vieux monde m’a échappé et je n’ai pas su ou voulu combattre…

    • journaldejane dit :

      Je crois qu’on en est un peu tous là. Je veux dire les gens de ma (notre ?) génération. Nous n’avons pas su ou pu imposer nos idéaux. Trop naïfs, trop peu nombreux ? Surtout, nous avons sous estimé la diabolique efficacité de la société spectaculaire-marchande. Ainsi, la décrire et la critiquer ne suffisait pas à la faire se volatiliser.
      PS : pour la viande, il faudrait arriver à zéro. Pas pour le bilan carbone, mais en pensant à la souffrance animale qui se cache derrière chaque bout de viande 🙂

  4. Irene Adler dit :

    je n’ai peut-être pas tout raté, ma fille milite à L 214… 🙂
    c’est son combat, je le respecte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s