Maurice Lemaître (1926-2018)

« Quelle que soit la discipline abordée, Maurice Lemaître y intervient pour affirmer que l’art ne consiste pas en un ensemble de lois complexes, voire inaccessibles au profane, qu’il n’est pas un ailleurs de la vie, qu’il a pour but la libération des consciences et non la production d’objets à très haute valeur ajoutée. L’art est exercice critique, explosion vitale et acte inappropriable. »

Extrait de « C’est toujours triste, la mort d’un lettriste » (Libération)

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Maurice Lemaître (1926-2018)

  1. Anonyme dit :

    L’être mort

  2. journaldejane dit :

    The song’s lyrics are an adaptation of Dadaist Hugo Ball’s poem « Gadji beri bimba ».

  3. journaldejane dit :

    C’est bien, l’avant garde ; ça nettoie les bronches 🙂

  4. Jac D. dit :

    Les avant-gardiens… en cette période de Coupe du Monde de F. ! Oui, ils « dégagent »… ou « désengagent », c’est selon !

  5. Jean TIENHAIN dit :

    J’aurais pensé à une autre tuyauterie…

  6. Anonyme dit :

    « El anarquista del silencio »… Voir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s