Les étés passés

Tous les étés passés flottent dans l’air de juillet. Cette chanson est liée à jamais à une maison dans le midi. Je devais avoir 16 ans, peut-être 15. C’était la maison de vacances d’une tante qui s’habillait en tailleur et avait un collier avec des grosses boules en ivoire. Son mari  enregistrait sur des bandes magnétiques de la musique d’ambiance pour des paquebots. Lorsque nous sommes arrivés, ma tante m’a dit que je pouvais me servir du phono qui se trouvait à l’intérieur d’un coffre. Comme beaucoup d’appareils de l’époque, il avait un son excellent. Parmi les 45 tours, au milieu des tubes sans grand intérêt, il y avait Mrs Robinson.

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les étés passés

  1. Jac D. dit :

    Décidément… une sorte de virus ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s