Le sens du combat

« Au bout du compte, on nous vend des formes, une sorte d’empaquetage, qui fait que les choses ont l’air jolies. Mais il s’agit d’une mise en cause profonde de la beauté qui est toujours une effraction, qui est toujours quelque chose qui s’oppose à ce qui est. » Annie Le Brun

A lire cet été : Ce qui n’a pas de prix (Stock)

Cet article, publié dans art contemporain, économie spectaculaire-marchande, livres, Posts, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s