Vu

Creepy de Kiyoshi Kurosawa

Pendant les deux premiers tiers, nous nous posons des questions sur le voisin bizarre, nous suivons l’enquête sur une famille disparue. La mise en scène est fluide et efficace ; le climat est inquiétant comme on aime et le scénario nous promène habilement. Tout va bien. On marche à fond. Puis, lorsque les explications arrivent, forcément, ça retombe. Les explications sont toujours en deçà des attentes : décevantes (comme à la fin d’un Club des cinq quand on apprenait que les mystérieuses lumières qui brillaient la nuit étaient en fait des messages que des contrebandiers envoyaient à leurs complices).

Cet article a été publié dans cinéma, Posts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s