Bukowski épistolier (3)

Comme le montrent les extraits, on trouve dans ces lettres tout ce qui fait la force du style de l’écrivain Bukowski : concision, précision, humour, émotion. On apprend à connaitre l’homme sans passer par le filtre de la fiction (même à forte composante autobiographique). Son anticonformisme viscéral nous est salutaire en ces temps de normalisation. Mais ce qui impressionne le plus, c’est peut-être de le voir se battre de toutes ses forces pour parvenir en haut du podium sans jamais rien céder en cours de route. Malgré la poisse, la misère, les boulots pourris, Bukowski a toujours su qu’il avait ce truc qui rendait dingues les types qui le provoquaient et voulaient lui casser la gueule au lycée.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bukowski épistolier (3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s