Prendre un peu de recul avec Jean Baudrillard

« Nous ne sommes plus du tout dans une société qui nous éloigne des choses. Notre malédiction, c’est d’être ultra rapprochés des choses. Et un monde trop réel, c’est un monde obscène. Qu’est-ce qui se passe dans ce monde-là ? Il y a une espèce de viralité, tout passe de l’un à l’autre immédiatement. S’il n’y a plus de distance, il n’y a plus de jugement possible. Il n’y a plus de charme. Il n’y a plus de plaisir véritablement. Aujourd’hui , toute la problématique critique autour des médias tourne autour de ce seuil de tolérance à l’excès d’obscénité. »

Manifestement, ce seuil est enfoncé. Alors, pour échapper à l’hystérie collective, il est bon d’entendre la voix désinvolte et ironique de Baudrillard, de voir sa manière cool de bouger et de penser. On a l’impression que tout le passage sur l’obscénité a été enregistré ces jours-ci.

Cet article, publié dans philosophie, Posts, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Prendre un peu de recul avec Jean Baudrillard

  1. Anonyme dit :

    le système des objets et l’objeu à découvrir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s