Histoire vraie

Bien avant qu’il sorte, j’avais eu l’info sur un des blogs qui se trouvent dans la colonne de droite. Peu de temps après sa parution, j’ai regardé dans une librairie de la petite ville la plus proche du basement. Je ne l’ai pas vu sur les tables. J’ai demandé au type qui tenait la caisse. Manifestement, le nom de Bukowski ne lui évoquait rien ; le titre encore moins. Il est parti fouiller dans sa boutique ; au bout d’une dizaine de minutes, il est revenu bredouille. Je m’y attendais : je suis imbattable pour ce qui est de scanner les tables des libraires. Il a consulté son ordi et a ajouté que le livre était épuisé chez l’éditeur. Donc, pas de possibilité de le commander. Le temps passe. Un jour, de passage dans la même petite ville, je vois une pancarte annonçant l’ouverture d’une Fnac. Je me dis « tiens ! ». Je patiente. J’oublie un peu. Au bout d’un mois, la Fnac est ouverte. J’y passe. Sans surprise, il s’agit d’une toute petite Fnac minable genre rayon « culture » de supermarché (avec les même produits). Curieusement, au lieu faire demi tour immédiatement et de fuir cet endroit pénible, je me dirige vers les étagères. Il y a très peu de livres. Tous les écrivains de tous les pays sont mélangés et classés par ordre alphabétique. Je vais vers les « B » comme si j’obéissais aux consignes d’un rêve prémonitoire. Et là, flash, je vois mon exemplaire qui m’attendait sagement.

Cet article, publié dans livres, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Histoire vraie

  1. Henry dit :

    Moralité : le premier libraire que vous avez rencontré est sacrément nul car un livre mis sur le marché le 14 septembre 2017 est difficilement épuisé chez l’éditeur en si peu de temps !
    Bonne lecture !

  2. Binary Coffee dit :

    Après les libraires pleurent que l’on va sur Amazon !
    🙂

    • journaldejane dit :

      Il y a des déserts culturels, je peux témoigner…

      • Binary Coffee dit :

        Il y a des années, je vais à la librairie « Majuscule » (je crois)
        Je cherche des livres d’un écrivain de SF… « désolé on ne peut pas les commander, plus dispo chez l’éditeur »…
        je rentre chez moi… je cherche sur feu « Bol.fr » (à l’époque pas d’Amazon)… je commande les livres convoités… une semaine après ils sont dans ma boïte aux lettes…
        dans les librairies il y a juste ce qui se vend… le politiquement correct…
        alors y’a Filkenkraut qui dit encore des conneries (pourtant je l’aime bien) : on va dans les librairies, et on en ressort avec des livres que l’on n’avait pas pensé acheter avant… contrairement à Internet…
        ce qui est faux !!! il a oublié la magie des hyperliens !
        je n’ai jamais autant acheté de livres (non prévus) que grâce au Net !
        sinon que serait ma bibliothèque…

      • journaldejane dit :

        Entièrement d’accord. Les librairies qui te font découvrir des bons livres existent mais elles sont presque toutes concentrées sur quelques arrondissements de Paris 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s