It’s Monk’s Time Again

Un précieux document. Le début est bizarre. Monk semble totalement absent, incapable de se concentrer sur la musique. La tension règne sur le plateau. Puis, vers la septième minute, un miracle intervient ; le pianiste passe le quatrième mur et décolle en direction des étoiles. Charlie Rouse, détendu, est en grande forme sur le dernier titre, Lulu’s Back In Town.

Cet article, publié dans Posts, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour It’s Monk’s Time Again

  1. Jacques d. dit :

    Il a(vait) l’air absent… plus que d’habitude ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s