Lu

Brand’s Haide, le livre d’Arno Schmidt, demande quelques efforts et mérite qu’on s’accroche au début ; la récompense est un précieux plaisir de lecture. « La vie ne se joue pas dans le continuum, peut-on lire dans la postface, mais toujours et uniquement dans le moment isolé ». La technique de fragmentation de la prose mise au point par l’écrivain, la même que celle utilisée dans Scènes de la vie d’un faune écrit à la même époque, communique effectivement au lecteur l’expérience d’une succession de moments qui ressemble à la vie transposée par les moyens de l’écriture. On peut lire un extrait ici.

Deadline de Jean Marc Flahaut publié par les éditions Interzone(s) n’est pas un livre aisément classable : ni recueil de poèmes, ni polar, ni reportage, il est un peu tout cela à la fois. L’auteur évoque l’attentat de 2013 sur le trajet du marathon de Chicago à partir de différents points de vue. Nous sommes aujourd’hui, plongés dans le flux ininterrompu de l’information dans laquelle Jean Marc Flahaut ouvre une brèche. Il présente une autre manière de percevoir l’évènement, loin des images vides et des clichés journalistiques, en mêlant flashs info, roman, poésie et commentaires trouvés sur l’internet en un mix inédit. Le résultat est époustouflant ; on en redemande.

 

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s