Les 24 salopards

Parfois, les choses se passent ainsi. Vous êtes en voiture, la lassitude du soir s’est emparée de vous et, machinalement, vous avez allumé la radio pour vous maintenir en éveil le temps du trajet. La discussion entre les critiques littéraires est déjà commencée. Le sujet du livre dont il est question est le suivant : 24 industriels allemands sont invités par le nouveau chancelier. Celui-ci les fait attendre histoire de montrer qui est le boss. Puis il leur demande de signer des chèques pour financer ses réformes. Ces patrons, qui signent en cœur, vont voir leurs affaires prospérer sous le régime nazi – grâce notamment à la main d’œuvre fournie par les camps de concentration. Viendra ensuite le temps des proclamations d’innocence, les « on ne savait pas ». Les vieux barons du capitalisme ont disparu ; les entreprises sont toujours là et se portent très bien. J’ai soigneusement noté le livre dans ma liste. Eric Vuillard, L’ordre du jour (Actes Sud)

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les 24 salopards

  1. Marie-Annick Guegan dit :

    Merci Jane pour ce billet littéraire.

  2. Jac. D. dit :

    J’ai lu ses précédents, Vuillard a du flair et du style.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s