Critique de l’urbanisme

home2Photographie : Fred Lyon

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Critique de l’urbanisme

  1. jacques d. dit :

    allez hop, un brin de fantaisie musicale, histoire de bousculer cette belle géométrie…

  2. Claude dit :

    « Tout le monde convient aisément de dire que les campagnes ont disparu, et tout le monde oublie d’en inférer qu’à ce considérant les villes aussi du même coup. »

    Baudoin de Bodinat

    Sur l’urbanisme, les zones péri-urbaines, l’économie mondialisée, le formatage de tous et de tout, et autres thèmes de notre univers postmoderne, j’ai découvert la prose de Baudoin de Bodinat avec « Au fond de la couche gazeuse, 2011 – 2015 ». Il pratique un style singulier au service d’une pensée subtile. Il donne à ruminer, le but des philosophes. A côté des sociologues-collabos et autres consultants médiatiques en désastres annoncés, je trouve que le ton de Baudoin fait la différence.
    C’est édité par Fario.
    Un extrait où il est question de la cocaïne festive que s’envoie homo festivus :
    « … et subitement se rappelle à l’esprit cette conclusion négligée à l’ordinaire, qu’on s’abstient volontiers de considérer, qu’on préfère omettre tout à fait : que ces « concentrés de technologie et d’innovation » – par exemple ces optiphones procurant l’internet en portatif, avec leurs applications farfelues – produits dans ces camps de travail industriels (cadences harassantes, tératogènes et abortifs aux ouvrières s’assemblage, pays excavés en amont pour l’extraction des terres rares, etc.) étaient donc en même temps, si l’on raisonne, des concentrés de souffrances, de lésions organiques, de désespoirs, des condensés de vies mutilées, de sacrifices humains, nécessités pour leur production de masse à bon marché et l’équipement de l’humanité.
    & de là par induction la pensée en vient à buter sur ces usagers de cocaïne récréative, ou par pression sélective sur le lieu de travail, affectant d’ignorer la composition exacte de ce qu’ils reniflent bruyamment : qui contient la chaîne de terreur et de meurtres – en amont les pulvérisations aériennes de défoliant pour faire place aux cultures – nécessaires à la fourniture du principe actif : populations vivant dans l’épouvante, paysans égorgés, police corrompue et cruelle, des gens disparaissent mystérieusement en ville, un jour on découvre quarante têtes coupées dans une camionnette laissée en évidence, ou bien rendus entiers mais le visage arraché, etc.; et que ces traders en burn out ou ces fêtards écervelés, ou de plus en plus n’importe qui devant le jeu en version rapide, ne sont pas les simples clients de ces organisations psychopathes mais leurs commanditaires, que c’est véritablement en leur nom, à leur demande et pour leur divertissement et détente « après des occupations plus sérieuses », ces esclavages et ces tueries.
    Après coup j’ai réfléchi que ce serait peine perdue de vouloir aux uns et aux autres réexpliquer, leur redémontrer que c’est à ce prix que vous mangez du sucre, etc. On verrait dans leur regard les mots prononcés se perdre dépourvus de signification. »

  3. jacques d. dit :

    Bon, redevenons sérieux et pour ma part je recommanderai la lecture (rapide et aisée) de la « théorie du kamikaze » de Laurent de Sutter aux PUF (on ne saurait d’ailleurs guère faire plus sérieux que les Presse Universitaires de France), une quasi lecture de plage.

  4. jacques d. dit :

    http://laboratoireurbanismeinsurrectionnel.blogspot.fr/2016/07/boucq-paquebot-hlm.html

    pour rester dans la note (et dans l’image)… mais, bien sûr, vous connaissiez… quoique il ne soit jamais inutile de faire un rappel de l’essentiel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s