Retour glorieux


Blackstar est un merveilleux cadeau. Il représente le meilleur de ce que Bowie nous a déjà donné par le passé avec des albums comme Low ou Lodger ; il vient à point nous rappeller ce dont l’artiste est (encore) capable lorsqu’il se lance dans l’expérimentation et défriche de nouveaux territoires en compagnie de musiciens inspirés et audacieux. Le saxophone omniprésent donne une tonalité jazz tendance free contemporain à l’ensemble. J’aime un peu moins la frappe de la batterie mais on s’en fout : ce qui comble l’auditeur, c’est d’abord la voix du chanteur à la fois libre et maîtrisée, psalmodiant des incantations envoutantes sur un fond musical d’une richesse stupéfiante.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Retour glorieux

  1. journaldejane dit :

    « Blackstar is a lesson to us all that we never need stop growing, exploring, lurching in new and challenging directions, as long as we draw breath. » Conclusion d’une bonne critique de l’album à lire ici : http://www.popmatters.com/review/david-bowie-blackstar/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s