Après le choc

J’ai lu et entendu plein de trucs et mon esprit était de plus en plus confus. Un texte dans la revue Ballast s’en prenait à toutes les explications développées dans les trucs que j’avais lus et entendus et ça m’a fait du bien. Retour à la case départ. La case brouillard. Pas de solution simple, de blanc et de noir. Du gris où tout peut s’inverser en son contraire. C’est bien connu, on pense mal quand on est sous le coup de l’émotion. Comme le conseillait une américaine qui a vécu l’hystérie américaine de l’après 11 septembre, il vaut mieux laisser passer du temps avant d’essayer de décrypter ce qui arrive. Mon programme : débrancher les infos (autant que possible), lire Cioran, écouter The Complete Matrix Tapes et aller me promener aux grèves.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Après le choc

  1. Joseph dit :

    Les Matrix tapes sont remarquables. Ca respire la fraicheur et l’innocence. Et un enregistrement dans un club, c’est autre chose qu’une arène. Loaded est celui que je préfère, cela va sans dire. Jolie photo inspirante. C’est où si je me permerts ?

  2. journaldejane dit :

    Dans la baie de Saint Brieuc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s