Contradiction

street artIl y a une réticence devant les élans patriotiques et les coups de menton qui masquent mal les calculs politiciens habituels, un doute quant à l’efficacité des guerres et un refus des visions simplistes. Mais d’un autre côté, il y a cette satisfaction à l’annonce d’une perquisitions chez des islamistes radicaux, d’un bombardement sur un fief de Daesh ou d’un assaut du RAID comme en ce moment. Et j’en veux aussi à ces ordures pour ça.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s