Mark Cohen

Girl's Blonde Hair, 1971

Girl’s Blonde Hair, 1971

Untitled, 1975

Untitled, 1975

Untitled, January 1975

Untitled, 1975

Mark Cohen n’est pas très connu alors que c’est un pionnier de la street photography. La hardiesse de ses cadrages a eu une énorme influence, notamment dans les magazines de mode. A tel point que, comme il le fait lui-même remarquer, on s’y est un peu habitué. C’était pourtant le premier à couper ainsi des têtes ou à cadrer des genoux en gros plans ; le premier également à montrer les vieillards pauvres, les mômes mal lavés et les ados speedés qu’il croisait dans son quartier (il a pris l’essentiel de ses photographies en bas de chez lui).

Une galerie à voir ici.

Un entretien à lire .

Cet article, publié dans Journal, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mark Cohen

  1. Anonyme dit :

    « La hardiesse de ses cadrages a eu une énorme influence, notamment dans les magazines de mode. A tel point que, comme il le fait lui-même remarquer, on s’y est un peu habitué. »

    Je n’y aurais jamais pensé ; et après avoir parcouru la galerie proposée en lien, je n’en reviens pas que l’auteur lui-même revendique cette paternité … Sans doute ignorance de ma part, ou manque d’imagination

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s