Au pays des merveilles

BD2_Bootleg12_-c-Don-Hunstein-copy

Photographie : Don Hunstein

Ne comptez pas sur moi pour aborder les enregistrements qui vont sortir avec du recul ou un air blasé. Je viens de lire les réactions de Michael Goldberg, un critique qui s’est tapé la version longue (et exorbitante). Comme son papier est également très long, je vais vous en faire ici un résumé. Inutile de préciser qu’on a affaire à un de ces traumatisés qui se souviennent précisément de la première fois où il ont entendu Like A Rolling Stone (lui, c’était à 12 ans sur la banquette arrière de la voiture familiale). Le critique décrit en détail les merveilles que recèlent les 18 CD, ce qui ne manquera pas d’intéresser les lecteurs atteints de la même maladie. On apprend par exemple, détail crucial, que c’est seulement à la septième prise que la sirène de police a été essayée sur Highway 61 Revisited. Il ressort de tout ça que le travail en studio est allé en se complexifiant. Les longs poèmes chantés à la Gates Of Eden ou It’s All Right Ma étaient souvent mis en boîte en une ou deux prises ; sur l’album suivant, le travail fut déjà beaucoup plus compliqué. Quant aux sessions de Blonde On Blonde, c’était carrément le marathon.

Au bout de l’écoute de l’intégrale des enregistrements, le critique en arrive à la conclusion suivante :
«Yeah this is music, but it’s more than music. Just as Dylan was more than music. Just as 1965 and 1966 were more than years, more than time passing. I’m not saying those years were better than any others, what I’m saying is that unique shit went down during those years. Dylan was on fire during those years. » C’est comme ça, mec. On ne peut rien y changer.

A lire intégralement ici.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Au pays des merveilles

  1. Anonyme dit :

    Ce qui serait vachement bien au pays des merveilles, c’est la multiplication de ce genre d’article, accompagnée d’une pluralité la plus large possible dans le choix des extraits musicaux

  2. Holy Shit dit :

    Oops… J’ai oublié de signer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s