Lecture

Il parait que François Mitterrand commençait immanquablement la journée en se plongeant dans un livre tandis que les conseillers s’impatientaient autour de lui. Je ne sais pas s’il avait lu Saul Bellow et plus particulièrement Les aventures d’Augie March. C’est le genre de roman dans lequel on peut se retirer en toute quiétude, quelle que soit la situation en soi et autour de soi. Il présente au lecteur un monde solide, captivant, grouillant de vie, traversé par des personnages qui vous marquent plus que la plupart des fantômes croisés « en vrai » dans la journée. A ceci s’ajoute le sentiment d’assister à l’éclosion d’un écrivain découvrant avec jubilation l’ampleur de ses pouvoirs. Bellow annonce d’emblée, dès les premières lignes, qu’il va vous en mettre plein la vue. « I am an american, Chicago born -Chicago that somber city- and go at things as I have taught myself, free-style, and will make the record in my own way : first to knock, first admitted; sometimes an innocent knock, sometimes a not so innocent. » (en VO)

Je viens d’attaquer Le don de Humboldt qui est plus tardif (1975). Le livre commence par le portrait d’un poète alcoolique mort ignoré de tous après avoir connu dans sa jeunesse un certain succès. On devine à certains détails qu’il s’agit d’une élégie funèbre pour un ami défunt – comme pour Allan Bloom dans Ravelstein. De qui s’agit-il ? Une rapide recherche donne ceci : « Le modèle de Von Humboldt Fleischer, dont le talent a été gâché, dont la carrière a été brève et la fin sordide, est le poète Delmore Schwartz (1913-1966). » Et revoilà le fameux professeur  qui exerça une grande influence sur un jeune étudiant en littérature nommé Lou Reed.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s