Un été avec Bellow

Je connais une personne qui, comme moi, a « passé un excellent été en compagnie de cet esprit foisonnant, terriblement intelligent mais épargné précocement par l’adhésion à des systèmes ; lucide sans cruauté ; drôle sans jamais chercher à l’être ». Il s’agit de Brice Couturier dont on peut retrouver la chronique ici. Avec le lecteur qui me remerciait dans un commentaire de lui avoir donné envie de lire La planète de Mr. Sammler, ça fait deux. Moi, j’étais (et je suis toujours) dans Les aventures d’Augie March. J’essaierai prochainement d’articuler quelques mots au sujet de ce roman qui s’écoule et vous emporte comme un torrent longtemps retenu.

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s