Cherchez l’erreur

Emmanuel_Macron_3Le gouvernement socialiste n’a peut-être pas eu connaissance de l’étude publiée en juin par des économistes du FMI inquiets des conséquences de l’augmentation constante des inégalités. Contrairement à ce que soutiennent les économistes néolibéraux qui défendent les baisses d’impôt pour les hauts et très hauts revenus, les avantages octroyés généreusement aux plus riches ne ruissellent pas vers le bas. Il s’agissait au mieux d’une erreur, plus probablement d’une arnaque. Il suffit pourtant de faire quelques parties de Monopoly pour comprendre (surtout si on se retrouve avec la rue de Belleville). L’assouplissement du marché du travail ne va pas non plus résoudre les problèmes, au contraire : la dérégulation ardemment souhaitée par le ministre préféré du MEDEF va de pair avec une inégalité croissante et ce sont les 10 % les plus aisés qui vont en profiter pour s’enrichir davantage tandis que les travailleurs les plus pauvres seront encore plus précarisés. En résumé, le système court à sa perte par excès d’inégalité et ce serait, in fine, l’unique manière de sortir du cercle vicieux libéral appelé « crise » (les plus riches ne cesseront pas de leur plein gré de se goinfrer et les politiques, après la mise au pas du gouvernement grec, ne prendront pas le risque de fâcher les financiers ). (source)

 

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cherchez l’erreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s