Enregistrer la beauté des choses

rohmer3Dans le genre « film d’été », nous vous conseillons La collectionneuse d’Éric Rohmer (1967). J’ai lu quelque part que Rohmer disait ne pas être très intéressé par la mise en scène ; il aimait surtout les prises de vues. Je pense aussi au titre d’un recueil d’articles paru dans les années 80 : Le goût de la beauté. C’est exactement ça. Rohmer capte la beauté des paysages en été, le frémissement des arbres dans le jardin, la mer sous le soleil et, bien sûr, le corps de son héroïne en bikini. C’est très beau et aussi très sensuel. D’ailleurs, les censeurs ont interdit le film aux moins de dix-huit ans. L’histoire ? Deux jeunes dandys désœuvrés et snobs (un peu comme chez Eustache) se sont retirés pour les vacances dans une grande maison au bord de la mer avec un objectif précis : ne rien faire.

rohmer
rohmer2Mais ce beau projet va être perturbé par la présence d’une jeune fille qui collectionne les amants.

On peut voir le film en streaming sur Internet. L’image est un peu floue mais avec de l’imagination, ça passe très bien.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s