L’art du dessin (3)

Etude de nu pour le portrait de la Princesse de Broglie study-for-princesse-albert-de-broglie-born-josephine-eleonore-marie-pauline-de-galard-de study-of-seated-woman.jpg!BlogTrois études de Jean-Auguste-Dominique Ingres

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’art du dessin (3)

  1. Anonyme dit :

    des mains qui saisissent, des mains posées, des mains nues, des mains sans doigts, des mains ornées, des mains voilées

  2. Claude dit :

    Emouvant.
    Tout ce qu’on apprend plus dans les écoles d’art… content pour rien.
    A Genève, les élèves des ex-Beaux-Arts qui veulent suivre un cours académique doivent en faire la demande. Voilà où on en est après un quart de siècle de dictature post moderne devenue art officiel. A partir du moment où des salonards ont décrété que l’expression figurative était réac’, les carottes étaient cuite. Depuis, c’est l’ennui ad nauseam.

  3. Anonyme dit :

    des menottes figuratives

  4. journaldejane dit :

    Finalement, le thème justifierait un blog. D’ailleurs, il existe surement.

  5. Anonyme dit :

    de la même génération et évoluant dans un milieu semblable, les mains de Hal Robinson sont, me semble-t-il, mieux exécutées que celles de Crumb … Mais le temps a passé et Crumb a progressé

  6. Daniel D dit :

    Haha… la main au Crumb… elle est bien bonne celle-là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s