Lecture

année1C’est le Dr Orlof qui m’a donné envie de prendre le livre d’Anne Wiazemsky à la médiathèque. Il avait raison : j’ai dévoré ce récit sans m’ennuyer un seul instant. Beaucoup d’anecdotes amusantes et pas vraiment surprenantes. Godard mêlait à l’époque la vie et le cinéma. Les passages les plus intéressants concernent la gestation puis le tournage (dans l’appartement du couple) et enfin la présentation au festival d’Avignon d’un film prémonitoire et enchanté : La chinoise.

année2 année3*Nadja était le nom de la chienne d’Anne Wiazemsky

 

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s