La chute

150328-173824Une nouvelle un peu longue, mais très bien quand même. Une femme, Isabel, vient de perdre son mari plus âgé. Son amie, Jane, vient la rejoindre pour la soutenir dans son épreuve. Mais Isabel n’est pas du tout abattue. Au contraire, elle a l’impression de commencer une nouvelle vie ; elle explique à son amie qu’elle ne s’est pas sentie aussi bien depuis l’adolescence. L’action se passe à Miami (très bonne description de la ville où les vieux viennent pour mourir). Jane, qui a laissé son mari dans le froid du nord, s’amuse bien et hésite à rentrer. Le mari téléphone pour demander quand elle compte revenir. Elle dit qu’elle ne sait pas. Isabel lui demande de rester.

« Jane se leva et avança d’un pas lent vers la porte. Elle s’arrêta une seconde à cette porte. Elle savait que le lendemain matin elle partirait pour rentrer chez elle, à Keene, pour retrouver le Nord hivernal, son mari, le père de ses deux filles déjà grandes, son froid compagnon qui serait le témoin permanent des années qui lui restaient. Se retournant, elle regarda Isabel qui l’observait debout près du lit, et elle comprit qu’elle avait déjà dit à Isabel tout ce qu’il était nécessaire de dire. »

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s