Comme un papier peint

son« Cela fait longtemps que la plupart des gens n’écoutent plus leur musique dans un silence religieux, confortablement installés sur leur canapé. L’auditeur d’aujourd’hui consomme le son dans sa voiture, dans les transports en commun, dans des lieux publics, en faisant son jogging, en cuisinant, en travaillant, en feuilletant un magazine, etc. D’événement, la musique devient ainsi une simple toile de fond de nos actions les plus quotidiennes. C’est ce qu’on pourrait appeler le « son-papier peint ». » Pascal Rozat

L’article nous a été signalé par l’ami Claude. L’auteur y revient sur la dégradation du son à l’heure de la compression numérique. Il s’interroge aussi sur les modes d’écoute des  consommateurs et plus particulièrement des plus jeunes, qui semblent bizarrement se satisfaire d’un son médiocre. L’explication la plus simple réside peut-être dans le fait que de plus en plus de jeunes sont complètement sourds.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Comme un papier peint

  1. jean songe dit :

    je veux bien, mais le rock ne s’écoute pas “ confortablement installé dans un canapé “. C’est un non-sens. La musique est là pour faire éclater la bulle de la vie ordinaire.
    ( mais certains disques se prêtent à merveille à l’écoute en bagnole, on se cale à la bonne vitesse, au bon tempo, et le paysage s’enrichit d’une bande-son ). Je connais pas Pascal Rozat, mais je le soupçonne de pas frétiller souvent avec les MC5, les New-York Dolls & de combien d’autres…

    • journaldejane dit :

      Et je me souviens aussi que la chaine hi fi était très appréciée des cadres qui écoutaient Pink Floyd. Et certains rockers adoraient le son des mini k7…

    • Claude dit :

      A 56 ans, j’apprécie une soirée entre amis durant laquelle, bien calés dans des fauteuils accueillants, on joue des disques de Billie Holiday, Richard Hawley et Mark Lanegan. (les premiers artistes qui me viennent à l’esprit.) Alors, sans avoir besoin de pousser le volume à fond – une bonne installation rend bien à niveau moyen -, on peut glisser dans la nuit, loin des illusions jeunistes du rock bruitiste dont les albums sont généralement si mal enregistrés, mixés et/ou gravés qu’il m’est arrivé de vérifier l’état de mes colonnes.
      (Les pires albums – je parle du rendu son – ont été produits durant les 80’s. J’ai liquidé des 33t New Rose inaudibles sur une chaîne décente.) Quant au rock’n’roll, à l’exception de quelques artistes actuels qui tentent de faire vivre sa vigoureuse tradition, la scène est encore le meilleur endroit pour l’apprécier même si les occasions sont rares.

  2. Bonjour à toutes et tous
    Et on ne parle pas des docks soi-disant hi-fi (du cher au très très cher) qui diffusent en mono. Comme disait l’autre, on a jamais entendu autant de musique mais jamais on ne l’a aussi peu écoutée. Sur le sujet, n’hésitons pas à être réactionnaire et rétrograde.

  3. Anonyme dit :

    Après tout, si on vit en appartement et qu’on a quelques égards pour ses voisins, peu pour soi, autant accepter la surdité induite par le casque … (play it louder: https://www.youtube.com/watch?v=GypIrhqmv3o )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s