En pensant à Kevin Ayers

Parti discrètement il y a deux ans (le 18 février 2013 exactement), Kevin Ayers incarnait sans vraiment le faire exprès à peu près tout ce qu’il faut essayer de sauver pendant qu’il est encore temps. Il naviguait librement en dehors des voies balisées, disparaissant totalement des radars pendant de longues périodes ; jusqu’à la fin, il a incarné un certain art de vivre, une forme de doux dandysme à l’anglaise – ce qui ne l’a pas empêché de produire quelques chansons intemporelles qui conservent leur magie mystérieusement intacte.

Interview de Kevin Ayers en 2008.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour En pensant à Kevin Ayers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s