Mon Bowie

bowie3J’ai abordé la discographie du beau David dans le désordre. A l’occasion de l’exposition qui se tient en ce moment dans la capitale, petit parcours subjectif à travers trois titres marquants.

En 1972, il faut croire que la fascination pour les Stones ne laissait pas assez de place pour Ziggy et ses araignées. Je n’ai pas vraiment écouté l’album, ce qui est quand même assez étrange – surtout que j’adorais T. Rex. L’année suivante, une tante chez qui je séjournais pour des vacances qui s’annonçaient ennuyeuses a eu l’heureuse idée de me demander ce que je souhaitais me voir offrir comme disque. J’ai répondu aussi sec Aladdin Sane parce que l’album venait de sortir et que la presse rock s’échauffait dessus. Je m’attendais à des titres glam rock avec des riffs à la Cracked Actor ou The Jean Genie. Heureuse surprise de découvrir des ballades sompteuses  comme Time, Lady Grinning Soul et, par dessus tout, Drive-In Saturday.

Vers 78, j’ai acheté Low après avoir lu une chronique enthousiaste d’Yves Adrien dans Rock & Folk. Au début, je trouvais les titres déroutants. J’ai insisté. Il faut dire qu’à l’époque, quand on avait investi dans un vinyle (objet peu onéreux mais encombrant), on approfondissait l’écoute. Et un soir, en entendant Sound and Vision, ce fut l’illumination.

Vers 79/80, je squattais un appartement dans le quinzième pendant que les proprios étaient en vacances. Début de liaison amoureuse, soleil dans le séjour, brève insouciance. Dans la discothèque, beaucoup de Beatles, mais surtout l’occasion du rattrapage nécessaire pour The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars que je passais en boucle sur la chaine stéréo jusqu’aux dernières heures de la nuit. La meilleure chanson est Lady Stardust, cet avis est non négociable.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mon Bowie

  1. Claude dit :

    3 titres: un sans faute. La musique ne sera plus jamais aussi libre et excitante que dans les 70’s.

  2. Claude dit :

    On écoutait Bowie, T-Rex, Roxy Music et aussi, venus d’outre-Atlantique, The Sparks, Blue Oster Cult et The Allman Brothers Band:

  3. Yougo dit :

    c’est bizarre ce que vous dites, parce que Cracked Actor et the Jean Genie se trouve justement dans l’album Aladdin Sane.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s