Soigner sa grippe

150221-122344Le fait d’être officiellement déclaré grippé vous permet de bénéficier de quelques privilèges, comme celui de passer une grande partie de la journée à lire, au lit ou dans un fauteuil, sans courir le risque de vous voir reprocher votre inaction. Le repos, c’est le remède : vous êtes juste en train de vous soigner. Il convient dans cette situation de choisir avec soin vos lectures. Un bon polar ne peut pas faire de mal. Crumley, c’est du solide, du travail de pro, avec une bonne dose d’ironie désabusée qui lui a valu la réputation d’un « Chandler trash ».

« Je ne saurais jamais le fin mot de l’histoire. J’en étais réduit à élaborer des conjectures hasardeuses – mais la vie n’est-elle pas un tissu d’hypothèses tortueuses ?

Je rebroussai chemin et me dirigeai vers la pavillon d’Abner. J’éprouvais une telle fatigue qu’il me semblait que la neige aspirait mes bottes, que j’allais rester pétrifié dans une gangue d’ignorance glaciale. Le plafond au-dessus de la vallée avait nettement baissé ; on ne discernait plus à présent que le pied des montagnes. »

James Crumley, La danse de l’ours (folio policier)

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Soigner sa grippe

  1. jean songe dit :

    Gentleman Jim, un des hommes que j’ai le plus aimé au monde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s