Sinatra revisité


Sur le papier, le projet paraissait intenable. On craignait le disque bâclé et inaudible. A l’arrivée, il faut se rendre à l’évidence : la réussite est totale. Tout le monde a noté la qualité surprenante du chant, l’élégance des arrangements minimalistes. Même si le crooner préféré des ménagères des fifties a interprété tous les titres, ce n’est pas à lui qu’on pense en écoutant Shadows in The Night. Dylan est ailleurs, out of time. Il invente une musique  étrange et romantique qui évoque un passé imaginaire idéalisé. On pense à certaines images venues des vieux films noirs hollywoodiens. Une légère brise souffle dans les branches d’un palmier en avant plan ; des lumières de phares et d’enseignes clignotent dans la nuit ; on devine une plage au loin ; accoudé au bar, le héros las et résigné sirote son whisky en pensant à celles qui lui ont brisé le cœur.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Sinatra revisité

  1. )))-_-((( dit :

    On réécoutera bientôt son Xmas albom avec plaisir. Un grand classique méconnu.

  2. godart dit :

    Mélancolie? Un bon coup de blues au propre et au figuré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s