Citation

« This is what rock & roll is. This is everything rock & roll wanted to be. This is a performance that isn’t jazz, that isn’t blues, that isn’t country, that isn’t pop, that isn’t anything but rock & roll. Nothing like what you hear on ‘Shake Some Action’ was in the world before there was rock & roll. » Greil Marcus

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Citation

  1. Claude dit :

    Les sonic boys de San Francisco… C’était un truc de « grands », quelque chose d’un peu dangereux. Et puis comment se procurer les albums à Genève en ’75-’75 ? Ils devaient être deux et demi à écouter leurs plaques à Calvingrad (après un voyage à Londres ou aux States) avant que le punk rockers les citent comme une référence.

    • journaldejane dit :

      Idem dans la campagne française 😉 Longtemps rêvé sur eux avant de pouvoir écouter leurs disques. Cet éloignement (qui n’existe plus) ajoutait, me semble-t-il, à la magie du rock & roll vu d’ici.

      • Claude dit :

        Magie, mystère… J’aimais bien. On découvrait ces groupes ésotériques par petites touches successives. Un bref passage télé (c’est comme ça que j’ai découvert Roxy Music), un écho ou une critique de disque dans Best ou Rock&Folk, plus rarement un album emprunté à son grand frère ou grande sœur par un copain de classe… Le Pop-Club de José Artur… J’écris peut-être une bêtise, mais on avait l’impression que ces groupes se méritaient.

  2. journaldejane dit :

    Un monde disparu… Nous serons les derniers à avoir connu cette façon d’aborder la musique.

  3. Anonyme dit :

    Jane et Claude, si ce n’est pas trop indiscret, quelles musiques vos père et mère écoutaient-ils durant votre tendre enfance ?

    • journaldejane dit :

      Mes parents n’écoutaient pas vraiment de musique, ils n’avaient pas de goûts musicaux particuliers. On était juste baignés par la variété ambiante qui sortait de la radio posée sur le frigo. Mais, pourquoi cette question ?

      • Anonyme dit :

        Il paraît que certains accordent de l’importance à d’où l’on vient. Avant que de voir le jour, j’ai baigné dans un liquide amniotique, bercé par Blonde on Blonde, le brown album de The Band et 12 Songs de Randy Newman. Je n’y suis pour rien. Je n’ai rien renié de cet héritage imposé même si je suis passé par d’autres choses depuis … Mais peut-être le tourne disque a-t-laissé des traces. On n’écoute pas toujours de la musique par choix

      • journaldejane dit :

        Question de génération… Mon fils aussi a dû subir ce genre de traitement pré et post natal. Il ne s’en est jamais plaint 😉

    • Claude dit :

      De la musique classique (Schubert, Brahms), un peu d’opéra, des chanteurs-euses (Brel, Piaf, Lama, Joan Baez), les Beatles, des musiques de film, du easy listening et quelques trucs pop. J’allais oublier: les choeurs de l’armée rouge.;)

  4. Anonyme dit :

    l’article manquant

  5. Claude dit :

    « Et après ça, vous avez refusé d’intégrer l’école polytechnique de Zurich ? »
    Il n’y avait plus de section dAdA. J’ai renoncé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s