Les belles images

sadeLe premier tableau de Clovis Trouille qui est arrivé sous mes yeux. Cette image illustrait la couverture de La philosophie dans le boudoir en folio. Je ne connaissais pas du tout ce peintre surréaliste et, à l’époque, il était très difficile – voire impossible – de trouver d’autres reproductions de ses œuvres. Clovis Trouille fait maintenant l’objet d’une large reconnaissance, notamment chez les jeunes artistes. La revue Hey ! a montré ses œuvres à la Halle Saint Pierre en 2012. On attend toujours la grande rétrospective.

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s