Hommage à Jean Frapat

tacautacNous apprenons la mort de l’homme à qui nous devons « Tac au tac« . Les séances de dessin collectives où défilèrent tous les plus grands ont illuminé nos soirées devant le petit écran. A voir et à revoir sur la page des archives INA.

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hommage à Jean Frapat

  1. Claude dit :

    L’âge d’or de la télé. Comme le pouvoir étatique exerçait une censure directe sur la grille des programmes, les auteurs, les producteurs et les réalisateurs – pas tous, mais ils étaient assez nombreux pour rendre l’affaire excitante – avaient appris à jouer avec elle. Discorama, les émissions d’Averty, du Tac au tac et les Shadoks me font de merveilleux souvenirs. (Je me suis offert le coffret de l’émission animée par Denise Glaser. J’étais un peu amoureux d’elle.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s