En finir avec « le sens »

sin2Je m’imagine assez aisément marchant d’un pas déterminé dans les rues encombrées d’une métropole, un fusil chargé sur l’épaule, dans l’état nerveux du personnage de  A Touch of Sin. Malheur à ceux et à celles qui, croisant ma route, exprimeraient à voix haute le souhait ou la volonté de « redonner », de « retrouver » ou, pire encore, de « construire du sens ». BANG ! BANG ! sans sommation et en visant le front. A supposer que ce monde en ait jamais eu un et qu’il se soit évaporé on ne sait trop comment, pourquoi aurait-on besoin d’un petit réparateur zélé et plein d’outrecuidance pour venir nous sauver ? « Mais quel sens ? » demande d’ailleurs fort justement Annie Le Brun, toujours dans son bienfaisant Appel d’air. « Pourquoi faudrait-il soudain qu’il y en ait un ou même plusieurs ? Le sens n’est jamais signification donnée ou à retrouver. » Élargissant le propos, invoquant Sade et Lautréamont, elle ajoute même (attention, pensée radicale pouvant heurter) : « Je ne vois pas pourquoi il faudrait soudain sauver ce monde en lui trouvant une raison d’être qu’il n’a pas. » Bonne journée.

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour En finir avec « le sens »

  1. 50phik4 dit :

    J’imagine que les créateurs du XVIIe siècle comme Molière devaient ressentir la même chose quand les bigots voulaient comprimer le rire ou l’insolence et le « rééduquer ». On a une nouvelle sorte de bigots face à nous, des « gens bien » sous toutes les coutures (apparemment), des « cultureux » bavards, des pondeurs de lois-pour-le-bien-du peuple, des moralisateurs tendance schtroumpf à lunettes, des thuriféraires du « vivre ensemble », du « bon sens » et du « pour tous ». Et puis en face, en réaction, on a les clowns menteurs de la haine ordinaire (ceux-là ne changent pas), et tout autour, des marchands de truc nases qui nous pompent l’air. Nous v’là de nouveau comprimés. Ça donne effectivement envie de donner des coups de balai, des tornades de baffes, et des coups de pieds au cul.

  2. Claude dit :

    En finir avec le sens… Cette idée à laquelle je n’adhère pas est à l’origine du nihilisme dans l’art post moderne.

    • journaldejane dit :

      Précisons que les débats autour de l’art contemporain sont à mes yeux dénués d’intérêt. Ceci dit, je crois que tu confonds l’attitude du public qui ne voit aucun sens dans les productions artistiques contemporaines et le discours des artistes et des institutions qui brassent des thèmes comme « le corps, l’exhibition de l’intimité, la transformation technique du corps, la beauté de l’artifice, la communication – et la non-communication, voire l’incommunication –, l’exploitation et la misère humaine, le mélange des images, la surveillance et la normalisation, les circulations et le désordre urbain, la pollution, les déchets et leur recyclage, etc. » (citation de l’Universalis). Si tu dis à un artiste ou à un « curator » qu’il en a fini avec le sens, il risque de tirer la gueule et ne le prendra pas comme un compliment 🙂

  3. petite tête molle dit :

    ‘…Then they’ll kill him with self-confidence
    After poisoning him with words…’ B. Dylan

    « … que resterait-il de lui si on lui faisait la vie d’un clochard ? Sa révolte est une révolte de bourgeois ; d’enfant gâté. Incapable de sourire de lui-même. Il cherche dans sa médiocre nature les modèles de sa pensée. Il est son propre messie. Je ferai ce que je pourrai pour lui, mais je le crois foutu. Jamais il ne comprendra que l’homme est un coeur, ou rien. … » J. Bousquet

  4. Honi Soit dit :

    Puisque Sade est cité, il en avait pourtant, du sens, le Marquis :

    « Et comme pour toute la bourgeoisie des Lumières, de même pour Sade, on doit tout attaquer, tous les «préjugés du passé», mais non le droit illimité à la propriété, le plus sacré des droits: « Dès que vous m’accordez le droit de propriété sur la jouissance, ce droit est indépendant des effets produits par la jouissance, de ce moment il devient égal que cette jouissance soit avantageuse ou nuisible à l’objet qui doit s’y soumettre » »
    source http://www.exit-online.org/textanz1.php

    l’absence de sens, c’est bon pour stigmatiser les gueux, genre « la grève de la SNCF n’a pas de sens », etc, etc…etc…etc…

    Les privilégiés, les dominants, les Marquis, ne l’oublient pas, eux, le « sens ». Celui de leurs intérêts, De leur « jouissance ». Qui a du sens celle-là, Le sens des affaires, face à la populace, qui n’a pas a jouir, elle, mais a travailler, toujours plus, et pour moins cher, « concurrence libre et non faussée » oblige, compétitivité, blablabla…populace qui défend des acquis, dit sociaux, « archaïques », acquis qui n’ont plus de sens, eux, par contre, n’est ce pas.

    Pis qu’on ne vienne pas me faire chier avec « un monde qui n’aurait plus de sens », hein. Parce qu’il en a un. Celui des actionnaires de Golman Sachs et consorts, des proprios d’Adidas & Co…
    Pas de sens ! Plus de sens! « en finir avec le sens ». Mon cul. À mon sens baratin réac, discours du coté du manche de certain(e)s, médiadiquement autorisé à bavasser, universitaires à gages, soi-disant artistes, gauche (ou droite ! c’est pareil) caviar, pseudo-intellectuel(le)s, tous mercenaires du Capitalisme, qui ont la chance, DANS LEUR VIE QUOTIDIENNE, de ne pas se coltiner certaines réalités du monde tel qu’il se fait.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Effondrement_du_Rana_Plaza

    Sens déconner.

  5. tertullien dit :

    n’importe quel sens plutôt que le non-sens… pas vrai ?

  6. journaldejane dit :

    C’est ça. N’importe quoi plutôt que Rien. La peur du Vide. Mais c’est la dernière fois que j’aborde cette question. Majoritairement, le public n’est pas prêt 🙂

  7. all along the watchtower dit :

    La temporalité maintenant ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s