Comment ça va ?

godard2L’œil pétille, l’esprit de contradiction carbure à plein régime : l’autiste de haut niveau (comme il se définit lui-même) semble en bonne forme. Un entretien à voir ici.

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Comment ça va ?

  1. nose art dit :

    Faut-il être d’humeur joueuse pour s’y intéresser ? Ou beaucoup aimer ce blog pour tous les malentendus qu’il accueille ?

  2. journaldejane dit :

    Peut-être faut-il être d’humeur particulièrement joueuse pour s’intéresser à ce blog…

  3. nose art dit :

    Le temps de la formulation d’une hypothèse : bon festival.

  4. Claude dit :

    Pour info:
    L’entretien intégral avec JLG – il dure 25 minutes – sera diffusé le dim. 25 mai dans l’émission « Pardonnez-moi » à 13h20 sur RTS1.
    Depuis des années, je trouve les interviouves et les conversations avec Godard beaucoup plus intéressants que ses films.

  5. journaldejane dit :

    Merci pour l’info. Il y a quelque chose de jubilatoire dans cette manière de penser systématiquement « contre ». Cf. le message de JLG aux festivaliers : « Je suis là pour dire non. » C’est très sain. S’agissant des films, j’ai pris la bonne résolution de downloader « Éloge de l’amour » (2001) et de le regarder un de ces jours (on annonce beaucoup de pluie sur la Normandie). Verdict prochainement…

  6. Claude dit :

    Admirateur contrarié de JLG, j’ai vraiment voulu entrer dans ses films récents, ceux de la 3e partie de sa filmo après la période mao. Le sursaut créatif de « Prénom Carmen » dans les 80’s avec ses séquences jubilatoires où on relevait des clins d’œil aux Marx Brothers (entre autres) n’a pas été suivi de films marquants. Le problème est que le cinéaste franco-suisse est bien meilleur quand il parle de cinéma que dans ses films récents. C’est un bon client pour les animateurs TV. L’humour et le plaisir frisent son regard et on retrouve le grand agitateur d’idées. Mais à l’exception d’un court métrage exceptionnel – radical et poétique – où il parle du cinéma et des villes détruites par les conflits du XXe siècle diffusé sur la TV suisse il y a quelques saisons en fin de JT (un petit miracle télévisuel en soi), j’ai vu et revu « Soigne ta droite », « Nouvelle vague », etc. sans être convaincu. Certaines séquences sont brillantes et puis ça retombe comme s’il se regardait filmer comme des écrivains se regardent écrire: en général, ça n’est pas très bon. J’en reparle volontiers quand tu auras vu « Eloge de l’amour ». (Du coup, je vais le ressortir.)

  7. peinture sur bois dit :

    Le mot de la fin …

  8. peinture sur bois dit :

    Oops…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s