Le développement personnel selon Burroughs

bill2« La machine de contrôle est le terme emblématique par lequel Burroughs désigne l’ensemble des méthodes de manipulation et d’assujettissement de l’individu. Comment court-circuiter le contrôle sera son obsession majeure. « Si une seule personne se révolte et rejette les conneries de la société, tout le monde pourra suivre le mouvement », confie-t-il à Victor Bockris (…). Burroughs en appelle à un « devenir soi », à retrouver une pensée propre hors des conditionnements imposés. Pour voyager dans l’espace, dit Burroughs, il faut apprendre « à abandonner toutes les vieilles ordures verbales : discours de Dieu, discours de prêtre, discours de famille, discours d’amour, discours de parti, discours de camarade.Vous devez apprendre à exister sans religion sans pays sans allié. Vous devez apprendre à voir ce qui est devant vous sans parti pris. » Extrait de « Court-circuiter le système de contrôle » par Marc Dachy dans Le Magazine Littéraire d’avril

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le développement personnel selon Burroughs

  1. 50phik4 dit :

    Aaaaaah… J’essaye d’apprendre, mais qu’est-ce qu’on se fait emm… dès qu’on quitte la route balisée !😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s