Prix du meilleur titre

P1020075bL’édition originale est de 1969. C’était avant qu’il peaufine son personnage public, rencontre du succès en Europe et règle ses comptes avec les femmes. Le titre est bon, mais à l’intérieur, on trouve aussi beaucoup de poèmes qui cognent juste en parlant de la survie de l’esprit dans des  conditions extrêmes. Je pense que le gouvernement devrait offrir ce livre aux chômeurs, aux précaires, aux sans-abris, aux mal logés, à tous ceux qui plongent vers la misère sans bénéficier des avantages d’un pacte de responsabilité (je n’ai pas fait le calcul mais à raison de 7,20 € par personne, cela ne devrait pas trop alourdir la dette du pays).

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Prix du meilleur titre

  1. dp dit :

    Salut, tu l’as pas en fichier PDF à lire sur tablette par ex ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s