Commander Cody And His Lost Planet Airmen

Je n’ai jamais eu de ces petits appareils qui envoient de la musique directement dans les oreilles. J’observe dans les transports en commun que les voisins, à peine assis, s’empressent de s’enfoncer un fil électrique dans les esgourdes comme s’ils tiraient un rideau sur le monde extérieur. Ciao. Moi, j’ouvre un livre et je profite des bruits qui font partie intégrante d’un voyage en train. Tout ça pour dire que quand je pense à une chanson hors de chez moi, je n’ai pas d’autre solution que de me la fredonner doucement. Et hier, c’était Down To Seeds And Stems Again Blues (ne me demandez pas pourquoi).

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Commander Cody And His Lost Planet Airmen

  1. jean songe dit :

    la beauté ( & la puissance discrète ) de la pedal-steel guitar…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s