Lectures d’automne

lecturesJ’avais un fond qui tournait bien. Nabokov, Dick, des poèmes de Sylvia Plath, le livre de Bruce Bégout consacré à ces zones périurbaines dont on redécouvre l’existence au lendemain de chaque élection. J’alternais selon un programme bien réglé entre des univers qui me convenaient. Mais depuis qu’Une vie à bruler de James Salter est arrivé au basement, je n’ai plus envie de lire autre chose.

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Lectures d’automne

  1. Pour changer des fonds trop huilés, sortir des USA, découvrir de nouvelles pistes de lecture, ma recommandation blogpathique : antifixion – http://antifixion.blogspot.fr.
    daniel mallerin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s