Y a-t-il un problème avec le nucléaire à Fukushima (ou pas) ?

fukushimaSans verser dans la paranoïa ou le catastrophisme, nous sommes bien obligés de nous demander pourquoi les choses se déroulent ainsi. Premièrement, je l’ai déjà dit, le traitement de l’information est étonnant de sobriété. On commence tout juste à voir apparaitre quelques papiers relatant l’évolution inquiétante de la situation sur place et évoquant la communication « incohérente » des autorités japonaises sur le sujet. Mais ça reste soft (par exemple, dans Libération, on nous dit sur un ton badin que l’Autorité de régulation nucléaire a « grondé l’exploitant Tepco »). Les médias, qui n’hésitent pourtant pas à occuper toutes les chaines en « live » et à convoquer des spécialistes au moindre incident vaguement sensationnel, restent muets. Pourtant là, avec Fukushima, ils ont du lourd, du vraiment flippant à portée de caméra, entre les liquidateurs condamnés, l’eau contaminée qui déborde de partout, les mensonges d’État, les énormes menaces qui s’accumulent… Et ils n’en font presque rien. C’est du gâchis journalistique pur et simple.

L’autre question qui se pose est la suivante : pourquoi personne ne viens aider les bras cassés de Tepco alors qu’il est évident qu’ils ne disposent pas de la technologie et encore moins des compétences nécessaires pour gérer les suites de la catastrophe ? Que font les américains, qui connaissent pourtant bien ce type de centrales puisqu’ils en ont quelques-unes identiques sur leur territoire ? Que font les superhéros de la sécurité nucléaire française que le monde entier nous envie ? Pour trouver des pistes de réponse, il faut chercher des infos non filtrées là où il y en a. Le blog Fukushima Diary est instructif, plus complet que les dépêches d’agence, plus cauchemardesque aussi.

Cet article, publié dans Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Y a-t-il un problème avec le nucléaire à Fukushima (ou pas) ?

  1. jean songe dit :

    On peut penser que les ricains restent silencieux parce-qu’ils ont signé des contrats avec Tepco…

  2. jean songe dit :

    Il y a toute une magouille impliquant une société appelée NRG Energy, rebaptisée, suite à une banqueroute ( & autres péccadilles ), NINA, chargée de construire 2 centrales nucléaires au Texas, avec l’appui de Tepco  » qui va jouer le rôle de consultant technique, amène au projet sa grande expérience dans le domaine du développement, de la construction, de la mise en service et de la maintenance des réacteurs ABWR à eau bouillante. Tepco va prendre en charge un autre élément clé, la formation d’une main-d’œuvre hautement qualifiée.  » L’affaire a été montée  » secrètement  » en 2010, pour un budget de 9 milliards, dont Tepco en toucherait 1…. J’apprends ce genre de  » détail  » dans une enquête passionnante de Greg Palast,  » Le pique-nique des vautours ( ou comment le capitalisme détruit la planète  » ( Denoël/Impacts ). Ça vient de paraître & ne suscite guère de relais médiatique…

    • journaldejane dit :

      C’est ce que j’avais cru comprendre… Les liens et les contrats en les sociétés US et Tepco. Merci pour les détails qui précisent le décor. Un jour, les historiens (s’il en reste) se pencheront avec intérêt sur ce moment critique où quelques entreprises ont fait le choix de détruire une partie de la planète (et peut-être de l’humanité) pour maintenir leurs intérêts. Y aura-t-il un procès de Nuremberg pour ces ordures ?

  3. Sophie K. dit :

    Il n’y a que François Leclerc qui, régulièrement, explore à fond le sujet. A chaque lecture, on est pétrifié, hélas…
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=58802

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s