Des amis en société (et sur facebook particulier)

like« De même que le papier-monnaie circule en place d’argent, de même, au lieu de l’estime et de l’amitié véritables, ce sont leurs démonstrations et leurs allures imitées le plus naturellement possible qui ont cours dans le monde. J’ai plus de confiance dans un brave chien, quand il remue la queue, que dans toutes ces démonstrations et ces façons. » Arthur Schopenhauer

Cet article, publié dans citations, Posts, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Des amis en société (et sur facebook particulier)

  1. Sophie K. dit :

    🙂 Pour ceux qui haïssent les rituels vides de sens…
    (Parmi tous mes potes abonnés, un seul s’est extrait récemment de FB, épuisé, pour ouvrir un blog. Tous les autres ont coulé, snif.)

    • Claude dit :

      Après un essai sur un mois il y a quelques saisons, j’ai fermé mon compte FB. Je trouvais son emploi chronophage, crispant et surtout vain. Une connaissance possédant des archives iconographiques formidables continue à les gaspiller sur FB. Je lui ai suggéré d’ouvrir un blog mais il persévère et ses trésors déposés avec soin sont oubliés aussitôt vus. Bien sûr, l’édition d’un Journal multimédia – quel bonheur pour les âmes cinéphiles cette possibilité d’intégrer LA séquence disponible en quelques clic – exige un peu plus de travail mais si on utilise les liens (libellés, etc.), on dispose d’un média offrant des possibilités satisfaisantes.

      • journaldejane dit :

        Affirmatif, les blogs c’est cool. Quant à fb, j’ai l’impression qu’il a détourné à son profit une possibilité inhérente à internet, qui était là au début dans ce qu’on appelait les « listes », et finalement ce qui était un espace de communication et de liberté est devenu ce truc névrotique (et conformiste) qui peut faire froid dans le dos.

  2. requiem pour un encombrant dit :

    « S’enrichir en dépit des lois, il l’a empêché aussi de la façon suivante. En premier lieu, il a établi une monnaie d’un genre tel que dix mines seulement ne pourraient entrer dans une maison à l’insu des maîtres et des serviteurs ; une telle somme aurait, en effet, besoin de beaucoup de place et d’un chariot pour la transporter.  » Constitution de Sparte, Xénophon [l’Athénien]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s